ALTERNATIBA PARIS, 26 et 27 septembre

Mis en avant

Le mouvement Alternatiba est né d’une large mobilisation en 2013 à Bayonne dans le premier village des alternatives au changement climatique, quelques jours après la publication du volet I du 5ème rapport du GIEC.

Sur la base de la Charte des Alternatiba, des Villages des Alternatives se tiennent dans plusieurs villes , à l’initiative d’associations locales.

A Alternatiba Paris, les 26 et 27 septembre, Place de la République, nous tiendrons un stand d’informations et d’échanges sur les thèmes:

Genre et Justice Climatique : l’importance de la prise en compte du genre dans la problématique du changement climatique

Nucléaire et Climat :le nucléaire ne sauvera pas le climat .

Publicités

Hiroshima-Nagasaki : 70 ans, ça suffit !

Partout en France, du 6 au 9 août 2015, agissons contre le nucléaire militaire.

Entre les dates commémorant les bombardements des villes de Hiroshima et Nagasaki, le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à la mise en place d’actions partout en France pour exiger l’abolition des armes nucléaires.

Avec ses 300 bombes atomiques, la France possède le troisième arsenal nucléaire du monde, chacune d’une puissance 10 fois supérieure à celle de Hiroshima.

Chaque année, entre 3 et 4 milliards d’euros sont dépensés dans le cadre du programme de dissuasion nucléaire français, une gabegie financière qui n’assure absolument pas la paix, comme le prétendent nos hommes politiques… Prétendre que la bombe atomique est garante de la paix est un mensonge destiné à protéger des intérêts industriels et des volontés de pouvoirs politiques.

Par ailleurs, l’industrie militaire génère des transports incessants de matières radioactives – notamment de plutonium – qui tombent sous le secret-défense et mettent en danger les populations.

Par erreur, par accident ou par folie, une explosion de bombe nucléaire est possible à tout moment. La guerre nucléaire qui pourrait suivre signerait la fin de l’humanité.

Les deux tiers des pays demandent maintenant la signature d’un traité d’interdiction des armes nucléaires, comme cela existe pour les armes chimiques et bactériologiques.

Cette année encore, entre les 6 et 9 août, mobilisons‐nous à l’occasion des 70 ans des bombardements de Hiroshima et Nagasaki, pour rappeler que le risque nucléaire n’est pas derrière nous et qu’il génère des dépenses astronomiques qui ne garantissent en rien la paix !

Participez à la mobilisation !

Nouvelles : semaine 46

  • Communiqué de presse de ICAN France : Le secteur financier (mondial) investit plus de 400 milliards de dollars chez les fabricants d’armes nucléaires (détails)
  • Commémoration de la « Grande Guerre » : A l’heure où l’on parle beaucoup de la «Grande guerre», celle de 14/18, peu ou pas de choses ont été dites et faites concernant les femmes, à part, bien évidemment, leur emploi dans les champs et les usines d’armement… où elles ont assumé le rôle des hommes absents, malgré toutes les difficultés et souffrances (outils non à leur taille, très lourd, heures de travail épuisantes, etc…) Ce qui est encore moins évoqué, c’est le rôle de femmes soit pacifistes, soit résistantes durant cette 1ère guerre mondiale ! J’ai découvert tout récemment deux femmes auxquelles nous devrions rendre hommage, en cette commémoration de ces évènements tragiques : Hélène BRION et Louise de BRETTIGNIES (transmis par Michèle LOUP)

Nouvelles : semaine 45

  • Campagne ICAN : lettre ouverte à François Hollande pour que la France participe à la 3ème Conférence sur l’impact humanitaire des armes nucléaires (8 et 9 décembre prochains à Vienne en Autriche.) A signer sur: http://icanfrance.org/lettre-ouverte-francois-hollande/
  • Assemblée Générale annuelle de l’association le samedi 13 décembre 2014 à Paris, 14h
  • 20 visites par jour en moyenne sur ce BLOG

Nouvelles : semaine 37

Dates à retenir :

Mise à jour du 10 sept à 8 h