2007 – AGE

COMPTE RENDU L’ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE  DE LA LIFPL – LE 29 SEPTEMBRE 2007
Lieu : 114 RUE DE VAUGIRARD – 75014 PARIS

Présences : voir liste

La séance est présidée par Marlène Tuininga.
Invitées de la Wilfp-Londres : Marie Claire Faray et Marie Louise Pambu
Tour de salle, chacune se présente.

Les points suivants ont été évoqués :

  • Compte rendu de la réunion précédente
  • Sortie du bulletin d’information (section de Grenoble)
  • Le besoin d’un bureau, d’un secrétariat, d’une orientation et d’une mode de fonctionnement
  • Le rapport des cotisations (au nombre de 20-25, avec don).
  • La cotisation de la Lifpl-France à l’international (Genève – « très chère »)
  • Le problème des archives (remise-reprise), celui de la location de la salle aux Quakers (loyer et occupation AG)

Marlène T., nous informe des changements depuis le 29e Congrès Wilpf de Bolivie auquel elle a participé du 21 au 26/07/07 à Santa Cruz. Il y avait 140 femmes. Les sections Américaines du Nord (4000 membres) et de Suédoises sont celles qui regroupent le plus de membres.
Une journée très formelle fut consacrée à l’Amérique latine. Il est précisé que Santa-Cruz est une ville politiquement opposée à La Paz (Pro-Morales) mais cette état de fait n’est jamais apparu. Beaucoup de non-dits.
Domination de la représentation du Nord par rapport au Sud. La Palestine a boycotté. Israël était là.
Les élections ont donné un bureau très structuré : 1 présidente et 4 vice-présidentes (représentant les continents). La nouvelle équipe scandinave (Suède-Danemark) bi-céphale l’a emporté à 40 voix contre 38.
Cette équipe a émis la volonté de repartir de façon concrète.

Thèmes :
la justice économique
lutte antimilitariste contre les bases Us
les victimes oubliées (ex : le Japon – refus de participer à la guerre)
Cuba (cf rapport nuancé de femmes déléguées sur place)

Marlène nous fait également part de sa participation à la rencontre internationale des femmes en Noir à valence du 15 au 20 aout 2007. Etaient présentes 3 Françaises, des femmes vivants dans les conflits actuels les plus graves.
La Wilfp-Israël ne participe pas. Les femmes en Noir de Serbie très actives dans la lutte contre l’impunité.
Ex : l’Inde où ont été organisés 92000 tribunaux de femmes contre la globalisation (comité de sages).
Conclusion : Marlène s’appuie sur le livre de l’écrivaine indienne « Terre, vent et feu » (Earth, wind and fire) pour exprimer le nouvel imaginaire qui vient du Sud basé sur l’action dont les mouvements de femmes devraient s’inspirer.
3 piliers :
1) la vie quotidienne, la survie qui produit des actions innovantes (ex : l’eau)
Ex : en Russie, Argentine, Chili, RDC
2) le bon sens, le refus du mensonge Ex : refus de la guerre USA/Irak, Code Pink
Attention aux notion à la mode telles que : co-développement, développement durable, etc …
3) le respect de tous, de la dignité humaine

L’importance du groupement est souligné car la solitude masculinise.
War is stupid – lutter contre le mythe qui veut faire croire que la société n’avance que par les guerres !
Conclusion : le groupe qui représente ces femmes ne se trouve pas en Europe car plus de conflits. De là l’exigence de se pencher sur les drames qui se déroulent dans le Sud, beaucoup de leçons à recevoir de ces femmes qui vivent dans les conflits. Pour les aide, elles attendent que de notre côté nous fassions pression sur nos structures politiques et économiques qui fomentent et se nourrissent de ces conflits
Et ainsi faire rejoindre les deux hémisphères.

2 questions :
1) qu’attendent de nous les femmes du Sud ?
2) comment fonctionne une bonne section WILFP ?

Témoignages des deux invitées venues de Londres

Marie Claire Faray 35 ans , microbiologiste, chercheure. Etait à santa-Cruz.
Elle évoque les conditions de vie de la femme congolaise à Londres et en RDC. Le génocide actuel à l’Est du pays, Grands Lacs, par le viol des femmes. Le sexe de l’homme utilisé comme arme de guerre. « Que puis-je faire à mon niveau, je vis à Londres ? ». Elle recherche des réseaux de femmes congolaises à Londres. Mais leurs voix ne sont pas entendues dans les media. Elle s’active pour aider les femmes congolaises à s’intégrer. Elle découvre sur internet la WILFP en 2005. Participe à un Connect Day, la séance d’accueil et d’information qui contient une formation en lobbying et une branche « jeunes ». Les jeunes sont sensibilisés par des actions d’information (stands) dans les universités.
Elle y rencontre également les Femmes en Noir (désarmement et antinucléaire).
Elle nous rappelle que la WILFP qui existe depuis près de 100 ans a un statut consultatif à l’ONU, et bénéficie d’une crédibilité solide (son expérience à Kinshasa à l‘ambassade de Grande Bretagne).

Pour elle, son choix a été clair, car la WILFP est la plus ancienne ligue féminine et elle est née en 14-18 période de conflit comme le vit aujourd’hui son pays, la RDC et beaucoup d’autres en Afrique.

Elle travaille particulièrement à renforcer l’information sur la situation dans la région des Grands Lacs, à initier des campagne soutenues par la WILFP (ex : à la London School Economic). Et dans ce but, elle est inscrite dans des working groups (écologie, nucléaire, économie, celui de la résolution Onu du 13-25 initié par la WILPF – proection de la femme pendant les conflits armés).
Marlène T, pour la petite histoire, nous informe que cette résolution fut votée lors d’une séance où il y avait très peu de membres… d’où la surprise très embêtée pour beaucoup!

Marie Claire insiste sur l’héritage de la WILFP qui pour elle est d’une importance non négligeable.
La Wilfp lance les nouveaux sur le terrain, leur fait confiance dans leur initiatives. En ce moment elle travaille à s’opposer au rapport des droits humains de l’Onu en RDC

Marie Louise Pambu : nous présente son pays la RDC (République Démocratique du Congo): qui n’est pas un Etat de droit, où les droits humains sont violés et où règne l’impunité. Elle informe : 1500 femmes candidates (la parité est inscrite dans la constitution) et seulement 40 la chambre sur 600 membres.
Elle insiste sur le fait que ce qui l’intéresse est le travail à la base sans lequel aucune action n’est pérenne, solide.

Marlène retrace les grandes orientations suite au Congrès de Santa-Cruz :
1) construire, affirmer la Wilfp
2) mettre au défi la militarisation (Irak, Afghanistan, Palestine, Birmanie)
3) renforcer les Nations Unies et les discussions multilatérales
Il est regretté l’absence de l’Afrique.
Gisèle N., pose la question d’une pétition pour la Birmanie. Il est signalé que la Wilfp-siège a réagi par une lettre disponible sur le site et qu’étant donné que nous n’avons pas encore défini clairement les nouveaux objectifs de la section, l’idée est faite d’envoyer la lettre officielle au nom de la section France qui en fera une autre dès qu’elle aura mieux tracé sa personnalité.

En effet, Marlène précise que la section française peut avoir ses propres thèmes, une personnalité propre.

Le bulletin d’information n°2 – 2008 – Le groupe de Grenoble se propose de continuer à le fabriquer.
1) 12.000 membres dans le monde actuellement. Objectif : 20 000
2) Repères, dates importantes, 8 mars 2008
3) Conscientiser sur la re-militarisation actuelle

Il est signalé une exposition aux Invalides « Amour, guerre et sexualité » – Gabrielle Duchêne – association des résistantes.

Nadia Ch. Nous informe de l’organisation d’un événement sur l’image de la femme immigrée et nous convie à un travail en réseau en partenariat. Cette manifestation mettra en scène le dynamisme, le créatif des femmes sans occulter leurs difficultés dans l’environnement social et économique. Date à retenir ; le 8/10/2007 à la salle des fêtes de la Mairie du 10e Paris – gare de l’Est.
Claude R-M nous annonce le décès de Anne Picard (présidente précédente) survenu cet été 2007.

Un nouveau bureau est élu et approuvé par l’assemblée

Présidente : Marlène Tuininga
Vice présidente : Claire Nancy
Secrétaire : Elza Vumi
Secrétaire-adjointe : Claude Viguie
Trésorière : Suzanne Simon

Date de réunion du bureau le lundi 8/10/07 – 114 rue de Vaugirard 75014 – 12h30 avec Claude Richard-Molard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s